Des fois, j’aimerais que les gens devinent que j’ai besoin d’eux. J’aimerais que de leur propre initiative, ils me demandent comment je vais, comment je me sens, ce que je fais de mes journées. J’aimerais ne pas avoir à me sentir comme de la marde à cause de certains comportements. J’ai beaucoup de travail à faire là-dessus, mais je suis tannée de donner de mon temps et du meilleur de moi-même sans rien recevoir en retour. Je ne donne pas dans le but de recevoir, mais il y a quand même un minimum à respecter, non?

Je n’ai pas eu l’été que j’espérais avoir. Des petites déceptions ici et là. Une grande déception au final. C’est un peu de ma faute: j’ai fait du ménage dans mes amitiés. Je recommence à travailler la semaine prochaine. Je suis prête mentalement, mais j’aurais quand même voulu que l’été dure encore quelques temps.

Cette semaine, je travaille aux montgolfières. C’est une job simple, mais ce n’est pas facile de rester debout (position plus ou moins statique) pendant 7h-8h en ligne. Je suis fatiguée. Physiquement. Ce n’est rien pour aider mon humeur. Ça et d’autres affaires aussi. Je me sens cruche dans ce que je fais. Pas assez de défis, pas assez de responsabilités. C’est une super expérience qui m’aura permis de voir beaucoup de monde, mais ce n’est pas très motivant.

Aujourd’hui, j’ai juste envie de me rouler en boule dans un coin et pleurer.

Publicités