Il y a quelques semaines, un message anodin envoyé a mené à quelques échanges avec A. et finalement, il m’a proposé qu’on se trouve un projet à faire ensemble. Méga surprise parce que le gars est quand même timide. C’est une grosse étape qu’il a franchi. Il est présentement en congé suite à une opération, donc peu importe le moment de la semaine, il y a des tonnes d’opportunités. On a convenu qu’on irait prendre un verre. Je saute quelques détails. On s’est parlés jeudi. On a reparlé de notre « projet » et on va se voir la semaine prochaine. La balle est totalement dans son camp. Là, je dois juste être patiente et malheureusement, la patience, on a oublié de m’en donner à la naissance. Je ne veux pas l’effrayer, donc j’essaie de prendre mon trou, mais je suis impatiente de voir comment la soirée va se dérouler et surtout, j’ai hâte de voir s’il y a quelque chose de viable. J’ai tellement eu des histoires de merde dans la dernière année que là, c’est quelqu’un d’intéressant et je me réjouis d’avoir une éventuelle date et j’apprécie les petits moments d’intense bonheur que ça m’apporte quand il m’écrit. J’ai 15 ans.

Ado, j’avais davantage d’amis garçons que d’amies filles. Je trouvais les filles superficielles et bitch. J’ai été élevée avec des gars, j’avais un côté sportive/tomboy, je voulais bouger. Je n’avais pas envie de regarder les gars jouer au soccer, je voulais être sur le terrain avec eux. Je n’ai jamais été forte sur le « niaisage ». Tu m’aimes? Ok. Tu ne m’aimes pas? C’est le même prix. Sauf que vient pas jouer à l’hypocrite avec moi. Fait pas comme si tu m’aimais alors que tu te contrefiches de moi. Personne, surtout pas moi, ne t’a demandé de faire un effort. Restons polies, sans plus. L’autre semaine, je suis allée prendre un verre avec des amis. Parmi eux, une nouvelle que je ne connaissais pas. On a jasé, on a ri, c’était l’fun. Un moment donné, dans la soirée, j’ai réalisé qu’elle me mettait de côté et je ne comprenais pas pourquoi. Cette semaine, j’ai fini par allumer: elle est jalouse parce que l’autre fille et moi, on a un « vécu » ensemble et on se connaît depuis quand même longtemps. Elle a le droit de ne pas m’aimer, mais ça me fait quand même un petit quelque chose. J’avais l’impression que ça cliquait entre nous. Je ne devrais pas m’en faire avec des histoires du genre, mais ça me dérange quand même. Je trouve ça plate pour notre amie commune. La connaissant, elle va se sentir mal, même si elle n’a rien à voir dans tout ça.

J’ai invité mon amie profiteuse de piscine cette semaine. (Ça faisait 5-6 fois qu’elle me parlait de la canicule et qu’elle voulait venir se baigner. Je n’avais rien à faire mercredi et ça m’adonnait de la recevoir.) Je lui ai spécifier d’apporter ce qu’elle voulait boire ET ce qu’elle voulait grignoter. (Avec elle, on doit spécifier parce qu’autrement, elle va boire ta boisson et manger tes affaires. C’est le genre de personne qui arrive les mains vides chez les gens. Toujours.) Bref, elle a passé une partie de l’après-midi sur son cellulaire à texter et/ou à aller sur FB. Un moment donné, elle me dit: « J’ai dit à P qu’on était ici sur le bord de la piscine, il va venir nous rejoindre. » WOW. Merci d’inviter des gens chez moi sans me le dire au préalable. J’ai donc décidé que pour le reste de l’été, elle devrait se trouver un autre bouche-trou piscine ou bien elle laissera son derrière chez elle, à l’air climatisé. Y’a des limites!

Je garde le caniche de mon esthéticienne jusqu’à dimanche. C’est un gros bébé (gâté). Elle est super mignonne et drôle, mais là, j’ai hâte qu’elle parte. Deux chiens, c’est du sport!! Mon chien a 7 ans, la sienne a 2 ans. Ce n’est pas du tout la même gestion et elles ne s’entendent pas super bien! En plus, les deux sont ULTRA colleuses. Je ne le fais pas pour l’argent ou autre, mais j’ose quand même espérer qu’elle va trouver une façon de me remercier…

Publicités