1. Grand Défi Pierre Lavoie: WOW. Sur presque toute la ligne. Déception majeure: la pluie de dimanche. Avions-nous du contrôle là-dessus? Malheureusement non. Sinon, tout a été vraiment génial. Une super expérience! Les jeunes ont été super bons et patients. Ils n’ont jamais chiâlé lorsque c’était leur tour d’aller courir, même s’il était 4h30 AM. Ils étaient reconnaissants de toutes les collations qu’on leur donnait (fromage, barres tendres, fruits, etc.), ils étaient contents d’être là, ils étaient fiers de se surpasser. C’était impressionnant aussi de voir des gens, peu importe l’heure du jour ou de la nuit, sortir de leurs maisons pour encourager les jeunes. On dirait que ça leur a fait prendre conscience de toute l’ampleur du Défi. Les gens savaient. Les gens les attendaient. Ils ont démontré un esprit d’équipe incroyable en s’encourageant et en encourageant les autres, en étant attentifs aux besoins de tous, en respectant les limites de chacun. J’y repense et j’ai des frissons. Notre chauffeur d’autobus était génial! Il faisait des high-5 aux jeunes quand ils revenaient de leur course et il sortait les encourager et les applaudir. Lorsque nous sommes arrivés au Parc Jean-Drapeau pour la fête, on a appris que la course en peloton avait été annulée à cause de la pluie. Nous étions déçus. C’était le dernier gros moment fort de la fin de semaine. Les jeunes avaient hâte de courir ce dernier kilomètre en tant qu’équipe.
  2. Bas de compression: Mes nouveaux meilleurs amis. J’étais sceptique quant à leur efficacité, mais ils ont su faire leurs preuves le weekend dernier. C’est magique ce que ça fait. En gros, ça active la circulation, ça empêche d’avoir des crampes, ça aide à prévenir les « jambes lourdes ». Avec le kilométrage que je me suis enfilé dans les papattes la semaine passée et le 5 heures de sommeil en 2 jours, je n’ai pas du tout eu mal aux jambes. Blame it on the socks. C’est un 60$ très bien investi. Cette semaine, je suis retournée courir et j’ai mis mes bas en arrivant et le lendemain, c’est comme si je n’avais pas couru. J’étais en pleine forme et pas du tout raquée.
  3. Répartition de tâche: Ça, c’est la partie stressante de la fin de l’année #2. Une fois que tu es attitré à une école, tu dois choisir le niveau auquel tu vas enseigner. On a dû faire 2 répartitions de tâche. Dans le premier scénario, j’allais enseigner en 1re et 2e secondaire. Puis, la direction a refusé la tâche d’un collègue pour diverses raisons (dossier entre les mains de la commission scolaire et du syndicat). Vu qu’il est dans les plus anciens, il a libéré des groupes assez intéressants pour la fille qui est juste devant moi, soit des groupes de PEI (éducation internationale) de 5e secondaire. Ça me laissait donc l’opportunité de garder mes groupes de 2e secondaire, mais surtout, d’aller chercher les groupes de 3e secondaire. J’étais ultra heureuse. C’était mon scénario de tâche idéale. Ça veut aussi dire que je peux « suivre » mes élèves en 3e secondaire. (J’enseignais en 2 cette année.) Ceux à qui je l’ai annoncé en primeur étaient super contents: ça m’a rassurée. Quand je l’ai annoncé sur FB (compte prof), j’ai reçu plusieurs commentaires et messages d’élèves très heureux que je les suive l’an prochain. Tant mieux, car ils auront à m’endurer l’an prochain.
  4. Fin d’année: Mes notes sont rentrées, le ménage de mon bureau est fait, ma classe est rangée. J’ai terminé mes notes mercredi dernier donc vendredi matin, j’ai pu faire mon ménage et classer des papiers. J’ai été tellement efficace que j’ai même eu le temps de faire des mots croisés avant l’heure du dîner. Je suis allée dîner avec 3 collègues. On n’est jamais retournées au travail en PM. Cette semaine, j’ai des réunions mardi et mercredi. Jeudi, on a le déjeuner de la direction, l’assemblée générale et le party. Le party est à 15 minutes de marche de chez moi. Pensez-vous que je vais prendre ma voiture? No way.
  5. Mon père a commencé ses traitements de radiothérapie. Il en a eu 3 jusqu’à maintenant et tout va bien. Il n’est pas fatigué, il n’a pas mal. Je suis contente. J’ai hâte que l’année finisse pour vrai (je termine le 27) pour pouvoir aller passer quelques jours là-bas, sur le bord de la piscine, à me promener en décapotable, à revoir des amis, à relaxer.
  6. J’ai lu « Revenge Wears Prada », la suite de « The Devil Wears Prada ». J’ai beaucoup aimé. C’est léger. Exactement mon genre de lecture pour l’été. Sauf que là, je suis triste d’avoir terminé de le lire. Vous avez des idées de lecture pour moi??

 

Confession: Je n’aime pas la Saint-Jean-Baptiste.

Publicités