C’était journée pédagogique aujourd’hui et je n’ai pas réussi à abattre tout le travail que je voulais; il y a des choses qui ont grugé un peu plus de mon temps. Au moins, mes examens de fin d’année sont prêts et envoyés à la commission scolaire. Ils vont me revenir dans 10 jours, photocopiés, brochés pis toute la patente. Un gros stress de moins!! Il me reste encore beaucoup de correction à faire d’ici le weekend prochain. Je veux partir la tête libre à New York et surtout, pas question que je corrige dans l’autobus ou dans la chambre d’hôtel.

J’ai aussi compté le nombre de cours qu’il me reste avec mes groupes. Erreur fatale. JE CAPOTE!! La fin d’année arrive vraiment trop rapidement et je ne veux pas que ça se termine tout de suite. Dans quelques cours (6, plus précisément), je devrai commencer la préparation aux examens. D’ici là, il nous reste une ou deux notions de grammaire à voir, un oral à évaluer, un livre à terminer et une pratique d’écriture à faire. Pour mes plus vieux, je dois revoir la structure d’un texte d’opinion, travailler les introductions et finaliser la tâche d’écriture qu’ils ont commencé la semaine dernière.

Sur une note plus légère, ce weekend, c’est l’annuel Tournoi Pierre-Larose. C’est un 24h de volleyball entre les employés de la commission scolaire. Les fonds amassés lors de ce tournoi vont à un organisme qui vient en aide aux enfants. C’est une grosse fin de semaine, mais on a toujours beaucoup de fun. Je remplace une collègue tantôt, à 22h30. Et ensuite, j’ai un petit shift au bar (oui, il y a de l’alcool). Puis, demain soir, il y a le gros souper de la fin du tournoi. Je vais savoir tantôt s’ils ont besoin de moi au bar pendant ce temps.

Demain matin, j’ai un entraînement et ensuite, je m’installe et je me fixe un objectif réaliste pour ma correction. Dimanche, un autre entraînement le matin et ensuite, je me gâte/fais gâter: massage, pédicure, shopping et premier BBQ de la saison.

La semaine prochaine, j’ai quelque chose à tous les soirs: 2 cours privés (et c’est la semaine de la paie, donc un petit surplus pour NYC- yay!), 4 entraînements (2 pour le Grand Défi et 2 avec le club de course) et une conférence. Vendredi matin, on part pour La Grosse Pomme. Je vais avoir le temps de me reposer… cet été.

Mardi, j’ai mon rendez-vous pour ma manucure. Je ne suis pas fan des ongles pointus (comme Adele les porte depuis déjà 1 an), ou trop longs ou avec trop de motifs/dessins, je trouve ça archi-laid. Je suis plutôt du genre classique et assez naturel: manucure français, Shellac (vernis « cuit » sur les ongles, super brillant, qui n’écaille pas) rouge ou corail… Mais la semaine prochaine, j’ai décidé d’oser un peu plus et je vais essayer le noir. Ongles courts, ronds, noirs. Peut-être avec un ongle d’une autre couleur, comme un ongle « d’accent ». Ça fait plusieurs fois que je veux essayer le noir et je n’ose jamais… Sur les autres, je trouve ça chic et classy, mais sur moi, je ne suis pas certaine. Il me reste encore 4 jours pour changer d’idée. Ou pas. Photo à venir? On verra. Mes collègues me trouvent très girly, mais c’est un luxe que j’aime m’offrir. J’aime avoir de beaux ongles. Ce midi, on a beaucoup ri parce que je leur ai dit que les grands dilemmes de ma vie, présentement, c’était de savoir ce que j’allais porter comme souliers le weekend prochain et quelle couleur de Shellac j’allais me faire faire cette semaine.

Dernière chose: les wannabe photographes. Ça m’énaaaarve!!! C’est pas parce que tu as un bon appareil photo que tu peux décider de t’auto-proclamer photographe professionnel, te créer une page Facebook, demander à n’importe qui de devenir ton modèle, etc. J’ai fait à souper à mes parents et ils m’ont dit que j’étais une bonne cook et j’utilise des chaudrons Lagostina, est-ce que je peux m’auto-proclamer Chef? Des fois, le Monde, tu me tapes sur les nerfs, big time!

 

PS: Mon père va bien! La greffe s’est bien passée. Il va pouvoir se reposer et prendre du mieux. Un (autre) stress de moins.

Publicités