Le 31 décembre, j’ai publié mon bilan de l’année 2012 sur Facebook. Ça a été une année difficile: des deuils, des remises en question, une rupture, le sentiment d’être trahie. Des gains, des pertes. Je prends (trop) souvent les choses personnellement et je me suis promis qu’en 2013, je ferais les choses différemment. Jusqu’à présent, je m’en sors plutôt bien. Je me respecte dans mes choix et j’assume un peu plus mes décisions et ce, même si ça ne fait pas l’unanimité dans mon entourage. Je lâche prise sur les choses que je ne peux pas contrôler. C’est un mal nécessaire et je me sens beaucoup mieux. J’ai l’impression de grandir et de cheminer. J’en retire beaucoup de positif. Les gens quittent et reviennent (parfois) et cette semaine, j’ai eu la preuve que le temps arrange les choses.

Je m’étais dit que j’essaierais d’être plus tolérante et plus compréhensive, mais des fois, selon les situations, c’est juste impossible. Alors, je lâche prise là-dessus aussi. On ne peut pas exiger des gens ce qu’ils ne sont pas en mesure de nous offrir et moi, je ne vais pas combler les vides affectifs des gens carencés qui m’entourent. Been there, done that.

« Les gens prennent la place qu’on leur laisse; les mots prennent l’importance qu’on leur donne. »

« Le bonheur, ce n’est pas d’être beau, riche ou célèbre. Le bonheur, c’est d’être bien. En-dedans. »

 

Publicités