Quand je suis triste, quand je ne suis pas au sommet de ma forme, quand je ne suis pas capable de m’endurer, je m’isole. Je reste dans mon coin. Je ne sors pas de chez nous. Ça finit par me passer, mais dans ce temps-là, faut pas trop insister parce qu’il y a des fortes chances que je vous envoie promener.

Ce weekend, j’ai annulé toutes les sorties que j’avais et je me suis barricadée entre mes 4 murs. Je ne sais pas si ça m’a fait du bien, mais j’assume. J’étais comme Dame Nature: un peu bipolaire de mes humeurs. (D’ailleurs, Dame Nature, si tu me lis, merci pour la belle journée ensoleillée! On en prendrait encore plusieurs comme ça! Faut surtout pas vous gêner!) Ça a eu ses bons côtés: le ménage et le lavage sont faits, j’ai des lunchs pour toute la semaine, des muffins santé et de la soupe Bangkok, ma correction avance plutôt bien, je suis exfoliée de la tête aux pieds.

Je sais que je suis fatiguée, mais me coucher tôt n’y fait rien. C’est ma tête qui est fatiguée. Je suis hyper stressée avec le voyage à NYC, c’est rien pour aider.

Une chance qu’il y a la course pour éviter que mon bouchon saute.

Je retourne dans mon univers parallèle.

Publicités