Aujourd’hui, j’aime ma vie. Point.

Je ne sais pas ce qui s’est passé pendant la nuit où si ça a un lien avec la conversation que j’ai eu hier soir, mais je me sentais beaucoup mieux. Plus libérée. Moins stupide. Plus légère. Moins dramatique.

Et j’aime ma job. Je suis retombée en amour avec mon métier. Mes élèves me font rire. « Madame, on est chanceux, nos profs d’anglais sont toujours les plus fuckés et les plus drôles! » (Merci.) Ou ceux à qui j’ai remis la dictée et qui m’ont fait hurler de rire parce qu’ils écrivaient la ponctuation que je nommais. « Last week comma my sister add a sleep-over with all ove her girl friends period. » Et ensuite, il y a eu les insécures pour le voyage à New York que j’organise au mois de mai. Des inquiétudes à savoir si elles seraient choisies même si elles n’ont pas une moyenne de 80%. C’est mignon. Je les aime, mes élèves.

Et le soleil qui nous fait honneur de sa présence? Et les 7 degrés de l’après-midi? Du gros bonheur sale. Après mon cours privé, j’ai chaussé mes souliers de course et je suis allée m’enfiler quelques kilomètres dans les pa-pattes. Ça fait tellement de bien!!!!!!

Publicités