Le ménage du printemps est commencé et je ne parle pas seulement du ménage de mon appart. Je fais des efforts pour mieux manger, pour limiter les rages de junk food ou de chips ou de chocolat. Je mange plus de protéines. J’ai des rechutes, mais je ne veux pas me priver totalement. La vie est trop courte pour qu’on ne puisse pas profiter des bonnes choses. Avec modération.

Aujourd’hui, je me suis inscrit à un cours de spinning. C’est une de mes anciennes élèves qui le donne. Ce sera son premier cours; ça dure 7 semaines. Je suis fière qu’elle ait eu le courage et la détermination d’aller faire son cours d’instructeur. Elle part de loin, ma belle cocotte (dépression, anorexie, tentatives de suicide, etc.) Donc, les lundis soirs, je serai au spinning. À partir du 2 avril, les mardis et mercredis, ce sera l’entraînement avec les élèves en vue du Grand Défi Pierre Lavoie au secondaire auquel nous participerons en juin. Pour tout le mois d’avril, j’aurai 3 heures d’entraînement (intensif) par semaine. Ça va faire du bien à mon corps, à mes jambes, mais surtout, à ma tête.

Aussi, je m’inscris au club de course Les Courailleurs. Ils font des sorties 3 fois par semaine (2 soirs pendant la semaine et une longue sortie tous les dimanches matins), chacun y va à son rythme, mais l’important, c’est de se chausser et de sortir enfiler quelques kilomètres. Non seulement c’est un club de course, mais c’est aussi une bonne façon de rencontrer des gens qui partagent les mêmes intérêts que nous. Ça ne peut pas nuire.

Et à la vitesse où les choses vont aller, ce sera rapidement le voyage à New York, le Grand Défi, la fin des classes, le déménagement d’une amie et le début des vacances estivales. J’ai hâte de porter des jupes et des robes pour aller sur les terrasses, boire de la sangria, des drinks colorés dans des pots Mason, manger une poutine de La Banquise à 3h AM. L’été, c’est la saison où je suis à mon meilleur: reposée, bronzée, heureuse.

En janvier, j’ai décidé d’être heureuse cette année et de chasser le négatif de ma vie. Je ne réussis pas toujours à être heureuse et positive et Little Miss Sunshine. Je perds les pédales, je m’impatiente, je voudrais que les choses aillent plus vite, mais je travaille fort pour atteindre mon objectif. Ce n’est pas une résolution; c’est une promesse à moi-même et je compte bien la tenir.

She believed she could, so she did.

Publicités