Bref retour

Je sais que ça fait vraiment longtemps que je n’ai pas donné de mes nouvelles, mais voyez-vous, j’étais occupée à m’occuper de ma vie et de moi-même!! C’est un peu égoïste de ma part de tout garder pour moi, mais parfois, il faut savoir se retirer quand c’est le bon moment.

Ma vie est présentement un MÉGA foutoir, mais je garde quand même le contrôle de la situation. C’est ce qui compte, non?

J’ai tellement de choses à raconter, mais en même temps, c’est comme si je n’avais rien à dire. Je suis revenue de voyage (Londres) changée à jamais. J’ai la piqûre et je veux repartir découvrir le monde. (D’ailleurs, le 27 juin, je m’envole pour le Portugal où je passerai 2 semaines!) Pour résumer la situation rapidement, je me suis séparée il y a 5 semaines et Monsieur n’habite plus ici depuis. Je vais bien. Je vais mieux. Je ne pouvais plus respirer. Les choses avaient tellement changé entre nous. On a évolué… dans des directions différentes. J’étais malheureuse à m’en ouvrir les veines. Il était grand’ temps que quelque chose se passe!!! Il y a des hauts et des bas, mais en bout de ligne, je sais que c’est pour le mieux… et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve.

Je suis mise en disponibilité par ma Commission Scolaire. J’aurais surement une job, mais je ne sais pas où. Petite insécurité. Il y a des coupures énormes et j’en fais partie. Selon la merveilleuse Loi sur l’Instruction Publique (aka LIP), une commission scolaire ne peut être déficitaire. Si ça arrive, on doit couper… et on commence par où?? Les profs! Ça a passé aux nouvelles, le Syndicat essaie de trouver des solutions pour « sauver » le plus de profs possibles, mais les résultats ne sont pas fameux. La séance d’affectation aura lieu le 12 juin. Ce sera vraiment une très belle soirée, je le sens… (Je fais dans l’ironie maintenant!)

Après avoir habité avec des gens depuis toujours, je prends mon envol solo le 21 juin. Je me suis trouvé un joli appart dans le sous-sol d’une maison. Je déménage ailleurs dans le 450. Je me rapproche du travail, en quelque sorte. Je suis super nerveuse. J’ai peur d’un tas de choses: peur de m’ennuyer, de trouver ça plate, de ne pas avoir d’amis, de regretter mon choix, de me faire oublier, de ne pas arriver financièrement (mais j’ai calculé mes affaires au moins 1047956843 fois), peur de çi, peur de ça. Je suis fatiguée d’avoir peur.

Dans le tourbillon de la séparation, de la préparation de mon voyage, du déménagement, de la fin d’année scolaire, de la correction, des bilans de fin de cycle et de la vie en général, je vous ai mis de côté. Je m’en excuse. Je suis en grande période de remise en question. Ainsi va la vie.

Ce vendredi, je participe à la marche pour le cancer. Ayez une petite pensée pour moi entre 19h et 7h. Je le fais pour moi et pour des tonnes de gens: Lucien, Kathleen, Pascale, Irenée, Daddy, Claire, Denise, Pauline…

À bientôt, mes amis!

Publicités