Retrouvailles – Good times!

Hier, je revoyais des amis que je n’avais pas vu depuis quelques années. Même si on ne se voyait pas, on s’écrivait ou on se parlait sur MSN. S. est dans l’armée et il est au Manitoba. M4 est à Québec (et on s’est connues grâce à S. ), mais on se parle souvent et elle a étudié avec mon frère (small world!). Bref, j’étais fébrile. J’avais hâte de voir comment ça allait se passer… après toutes ces années. Tout s’est bien passé. Même si nous sommes tous différents et que nous avons évolué de façons très différentes, il y a encore un petit quelque chose qui nous unit et qui fait en sorte que les regards sont toujours complices et que les silences ne sont pas dérangeants. On a passé la soirée à se rappeler des bons moments et à rire de nos niaiseries. C’était comme si on s’était vus la semaine précédente.

Je parlais avec ma mère, ce midi, de toute cette « crainte » que j’avais à l’idée de revoir ces gens-là. J’en suis venue à la conclusion que si tu peux t’éloigner de certaines personnes et de (presque) revenir au même point après 3-4 ans sans les avoir côtoyés régulièrement, c’est qu’il y avait des vraies affinités entre nous. C’est là que tu peux tirer un trait entre les amis et les connaissances. Y’a des amitiés qui seront toujours… peu importe le nombre de kilomètres qui nous séparent, peu importe les embûches de la vie, peu importe le nombre de fois qu’on se voit dans une année. Au fond, ce qui compte, c’est la qualité du temps passé en leur présence qui compte vraiment.

Merci, tout court.

Publicités